Huiles essentielles

aromathérapie 10x
santé 10x
bien-être 10x
beauté 15x


Qu'est ce que c'est?

Les huiles essentielles sont souvent utilisées dans l’aromathérapie, qui est une forme de médecine alternative dites « naturelle ». Elle a su trouver sa place dans l’esprit de consommateurs de plus en plus soucieux de leur santé et de leur sécurité, la préférant aux thérapeutiques modernes. Les huiles essentielles sont des composés extraits des plantes. Les plantes « aromatiques » fabriquent des essences pour se protéger, se soigner se réparer : elles leur servent à séduire les insectes pollinisateurs, se protéger des brûlures du soleil ou du froid, des prédateurs et des maladies, et enfin à se soigner. Pour résumer, ces plantes survivent grâce à leurs essences. Les composés aromatiques uniques donnent à chaque huile essentielle son essence caractéristique.

Histoire

 À travers l’Histoire et sur tous les continents, des civilisations les plus primitives aux sociétés les plus évoluées, les plantes ont toujours accompagné la vie des hommes. Le rôle tenu par les plantes aromatiques est particulièrement révélateur puisqu’elles furent employées tout autant à des fins alimentaires, domestiques, rituelles, cosmétiques, que thérapeutiques.

D’abord utilisées dans l’alimentation ou lors de rituels religieux, les hommes ont approfondi au fil des siècles leur usage notamment leur essence afin de tirer profit de leurs propriétés.
-> On découvre que -40 000 ans, les Aborigènes d’Australie utilisaient déjà les feuilles du Tea Tree , pour soigner de leur blessures.
-> 4000 ans avant notre ère, des inscriptions retrouvées en Mésopotamie sur des plaques d’argile traduisent les préparations à base de végétaux consacrées à des fins médicinales et religieuses.
-> Hippocrate, usa de fumigations aromatiques à base de lavande, de sarriette, de romarin et d'autres plantes afin de lutter contre la peste d'Athènes de -430 à -426.
->Les Grecs et les Romains s'intéressent également aux huiles essentielles dû à leur propriétés médicinales.
-> Mais ce sont les Arabes qui réussissent à extraire les huiles essentielles avec une telle efficacité, suite au perfectionnement d'une méthode de distillation incertaine inventée par les Perses en -1000. Avicienne, médecin médiéval persan, au XIème siècle, réalise la première huile essentielle pure de rose grâce à la cornue réfrigérante qu'il met au point.
-> Au XVIème siècle, Paracelse, alchimiste et médecin suisse, décrit la théorie des signatures qui fournit des indications précises dans le choix des remèdes. Leur popularité ne fait que croitre et les  propriétés de plus d'une centaine d'entre elles sont connues.
-> Avec l'avènement de la civilisation industrielle, les huiles essentielles perdent de leur côte de popularité jusqu'à la fin du XIXème siècle suite au profit de la chimie de synthèse.
-> Vers 1880, cette même chimie initie en grâce le retour des huiles essentielles, en permettant l'isolement de leur composés chimiques et l'étude de leur activité thérapeutique. 
-> En 1928, le scientifique René Maurice Gattefossé formule pour la première fois le terme d'aromathérapie. Il découvre les propriétés de l'huile essentielle de lavande aspic par accident quand, lors de ses recherches, il se brûle la main. Il publie en 1937 son ouvrage "aromathérapie" dans lequel il codifie précisément les propriétés des huiles essentielles.
-> Aujourd'hui, l'engouement pour l'aromathérapie moderne est en progression constante, profitant tout à la fois de la percée des médecines naturelles et de l'inquiétude du public envers l'allopathie. 
 

Méthode de distillation

Il existe plusieurs méthodes d'extraction des extraits naturels, mais la plus utilisée est l'entraînement par la vapeur ou l'hydrodistillation de la plante.
Ces dernières en quantité très importantes sont placées dans un alambic rempli d'eau, qui est chauffé. Se produit ensuite de la vapeur d'eau qui, en passant, à travers les plantes, permet à ses molécules aromatiques de se libérer, en se volatilisant.
Ensuite , ces molécules se condensent en se
réfrigérant dans le serpentin.
En fin de parcours, l'eau les huiles essentielles sont récupérées dans l'essencier ou le vase floral. 
Puis l'huile essentielle est récupérée à la surface car elle se sépare de l'eau. Elle ne représente que 5% de l'ensemble. Il faut à peu près 5% de l'ensemble. Il fait à peu près 35kg de plantes pour 1litre d'huiles essentielles.

Les bienfaits

Les huiles essentielles sont particulièrement efficaces pour soigner les plaies et combattre contre les infections provoquées par les virus, les bactéries, les parasites et les champignons. Elles soulagent les maux de tête, la toux, les problèmes respiratoires (asthme, bronchite, sinusite) et digestifs. Elles sont employées pour traiter les troubles du sommeil (insomnies) et la fatigue. Elles sont particulièrement convoitées des personnes stressées et des sportifs, car elles combattent l'anxiété et la fatigue, décontractent les muscles et facilitent la récupération. Certaines huiles essentielles contiennent une centaine de molécules, c'est pourquoi elles possèdent de nombreux bienfaits.

 

Les primordiales

  • Menthe : Utilisée pour booster l’énergie et aider dans la digestion.
  • Lavande : Utilisée pour soulager le stress.
  • Santal : Utilisée pour calmer les nerfs et aider dans la concentration.
  • Bergamote : Utilisée pour réduire le stress et soulager des atteintes de la peau comme l’eczéma.
  • Rose : Utilisée pour améliorer l’humeur et réduire l’anxiété.
  • Camomille : Utilisée pour l’amélioration de l’humeur et la relaxation.
  • Ylang-Ylang : Utilisée pour traiter les maux de tête, les nausées et les maladies de la peau.
  • Théier : Utilisée pour combattre les infections et booster l’immunité.
  • Jasmin : Utilisée pour aider avec la dépression, l’accouchement et la libido.
  • Citron : Utiliser pour améliorer la digestion, l’humeur, les maux de tête et plus encore.

Hygiène de vie 100% naturelle

Soin beauté

  • Visage

Les huiles essentielles, qui sont des extraits végétaux, sont réputées pour leurs vertus adoucissantes, hydratantes, astringentes, drainantes ou encore régénérantes.  Elles ont donc de nombreuses propriétés ce qui en fait un parfait allié en cosmétique.
Pour les peaux à problèmes, les huiles essentielles peuvent aider à faire disparaitre progressivement les imperfections de la peau du visage, comme l’acné, servir d’anti-rides, et plus surprenant encore, aidées à éliminer les cicatrices.
À chaque huile essentielle sa vertu, certaine sont destinées aux peaux grasses, d’autres apportent douceur aux peaux sèches.
  • Corps

Les huiles essentielles, liquides concentrés issus de composés aromatiques des plantes, sont très utilisées en soins de peau. Elles nous accompagnent au quotidien et se révèlent de véritables trésors de bienfaits. Appliquées en voie cutanée pour adoucir, nourrir, resserrer, raffermir ou régénérer, elles sont devenues incontournables.
Riches en vitamines, les huiles essentielles adoucissantes agissent sur les peaux sèches et possèdent des propriétés anti-inflammatoires bénéfiques dans les cas de 
psoriasis, d’eczéma ou de dermatose. Elles apaisent les brûlures légères du soleil et aident à la cicatrisation. 
Très utilisées dans le secteur cosmétique, les huiles essentielles hydratantes sont connues pour aider à préserver la beauté et la jeunesse de la peau. 
Les huiles essentielles extraites de plantes astringentes ont la faculté d'assainir la peau, de resserrer les pores et d'assécher les imperfections cutanées. Elles permettent ainsi d'unifier le teint. Les huiles essentielles astringentes sont recommandées aux personnes qui ont la peau grasse ou mixte.
 Les huiles essentielles raffermissantes sont des huiles antivieillissement. Grâce à leurs actifs tenseurs, elles aident à combler les sillons et à redensifier l'épiderme.
Les meilleurs antirides se trouvent dans la nature. Les huiles essentielles régénératrices aident à revitaliser et à réparer les tissus, en activant la synthèse du collagène et celle de l'élastine. Elles agissent sur la qualité et sur l'élasticité de la peau.

  • Cheveux

Certaines huiles essentielles ont la faculté de favoriser la circulation sanguine grâce à leur propriété vasodilatatrice notamment. Cet afflux sanguin dans la région du cuir chevelu va conférer bien des propriétés à votre shampoing. En effet, plus le sang arrive en abondance, plus les nutriments présents dans le sang pourront être absorbés par les cheveux et ces derniers seront donc mieux nourris et plus forts. De cette manière, cette propriété permet de stimuler la pousse des cheveux. La référence dans ce domaine est sans l’ombre d’un doute l’huile essentielle de Nard de l’Himalaya qui vous permettra d’obtenir une belle et longue chevelure en un rien de temps. Et ce n'est pas tout, les huiles essentielles peuvent avoir d'autres vertus pour prendre soin de votre chevelure :
Des cheveux mieux nourris vont également avoir plus d’aisance à se réparer. Ainsi, les huiles essentielles de Lavande Aspic ou encore de Camomille Romaine sont les principales alliées des cheveux abîmés.
De la même manière, des cheveux ayant tous les nutriments dont ils ont besoin vont avoir tendance à être plus forts et donc la chute de cheveux sera ralentie. Les huiles essentielles de référence pour conserver la densité de votre chevelure sont le Cajeput et le Cèdre de l’Atlas.
Enfin, des cheveux pleins de santé auront tendance à avoir une meilleure tenue. Ainsi, ils auront plus de volume, les éventuelles boucles seront également mieux définies. Les huiles essentielles de Géranium Rosat ou de Gingembre sont tout à fait indiquées pour redonner du volume à votre chevelure.
Cette amélioration de la vascularisation du cuir chevelu permet également de favoriser l’élimination des toxines présentes pouvant fragiliser vos cheveux.

 Maison

  • Produits ménagers

Le ménage bio et durable est meilleur pour la santé, pour l’entretien de votre maison, pour la planète et le portefeuille.
Les huiles essentielles peuvent accompagner votre ménage écologique, elles sont très puissantes mais avec quelques gouttes elles peuvent apporter une odeur naturelle à votre linge, c’est en effet le meilleur moyen de remplacer les odeurs synthétiques. Pour ceux qui aiment les senteurs très discrètes et qui veulent assainir les tissus, il y a le citron. En revanche, si vous souhaitez que votre linge sente davantage, on conseillera plutôt les huiles essentielles d’agrumes comme l’orange ou bien celle de lavande.
Elles ont égalent
un effet désinfectant, antiseptique et même répulsif.

  • Diffuseurs

L’une des utilisations les plus réputées des huiles essentielles est leur capacité à vous détendre à la fin d’une dure journée. Bien qu’il existe plusieurs autres méthodes pour amener les huiles aux pouvoirs apaisants depuis leurs flacons jusqu’à votre sang (où elles agiront), le diffuseur est de loin le plus facile et le plus durable de toutes.
Tout comme un diffuseur peut vous aider à vous détendre, il peut également être utilisé pour créer une ambiance énergisante c’est également une excellente façon de vous protéger contre le rhume, la grippe et d’autres maladies. Tout d’abord, de nombreuses huiles essentielles sont puissamment antimicrobiennes et lorsqu’elles sont introduites dans l’air sous forme de vapeur, les composés organiques contenus dans les huiles entrent en contact direct avec des agents pathogènes aéroportés avant qu’ils ne puissent envahir votre corps. Deuxièmement, les huiles essentielles peuvent également être utilisées pour stimuler le système immunitaire. Enfin, certains diffuseurs servent également d’humidificateurs, ce qui aidera à garder vos voies respiratoires humides et saines, vous rendant ainsi moins vulnérable aux microbes qui pénètrent dans votre corps. Les huiles essentielles sont idéales pour réduire l’inflammation et la congestion des voies respiratoires obstruées. L’utilisation d’huiles essentielles dans un diffuseur est une façon très efficace de suralimenter vos cellules cérébrales, cet effet agit à plusieurs niveaux. D’abord, beaucoup sont apaisantes quand on est stressé, mais elles peuvent aussi vous procurer un remontant lorsque vous êtes à plat ou léthargique. En nivelant ainsi votre humeur, les huiles dans l’air vous aideront à vous concentrer. De plus, il existe plusieurs huiles essentielles connues pour leur capacité puissante à équilibrer les hormones du corps.


En cuisine

 

Les précautions à prendre


Mode Guide / Conseil

Extraction et historique




Classification et types d'huiles essentielles




Méthodes d'utilisations et précautions




Les x huiles essentielles indispensables


citron
lavande
ravinstara
eucalyptus
tea tree
menthe poivrée
lavande aspic
camomille romaine
géranium rosat

femme enceinte grossesse
défenses naturelles
relaxation
...

Liste des huiles essentielles répertoriées





  • Achillée millefeuille (Achillea millefolium). Antibactérien, antifongique, antioxydant.
  • Ail commun (Allium sativum). Antibactérien, antifongique, protège les vaisseaux sanguins,, diminue la lipidémie.
  • Arbre à encens (Boswellia sacra). Anticancereux,.
  • Arbre à thé ou tea tree (Melaleuca alternifolia). Antibactérien, antifongique, antiviral, antiparasitaire, anti-inflammatoire.
  • Basilic (Ocimum basilicum). Antibactérien, antioxydant.
  • Baume de Copahu (Copaifera Officinalis).
  • Bay ou Piment de la Jamaïque ou bois d'inde ou Quatre-épices (Pimenta dioica). Antiparasitaire.
  • Bergamote (Citrus bergamia). Zeste du fruit: antibactérien, antifongique.
  • Bois de rose (Aniba rosaeodora)
  • Bouleau jaune (Betula alleghaniensis)
  • Cade (juniperus oxycedrus).
  • Cajeput (Melaleuca cajuputi)
  • Camomille allemande (Matricaria recutita)
  • Camomille romaine ou Camomille noble (Chamaemelum nobile/Anthemis nobilis)
  • Camphrier ou Bois de Hô (Cinnamomum camphora). Anti-inflammatoire, antioxydant.
  • Cannelier de Chine (Cinnamomum cassia)
  • Cannelier de Ceylan (Cinnamomum verum). Puissamment antibactérien et antifongique.
  • Cardamome (Elettaria cardamomum)
  • Carotte (Daucus carota)
  • Carvi ou cumin des prés (Carum carvi)
  • Cataire (Nepeta cataria)
  • Cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica)
  • Cèdre de l'Himalaya (Cedrus deodara)
  • Céleri (Apium graveolens)
  • Ciste ladanifère ou Ciste à gomme (Cistus ladaniferus)
  • Citronnier (Citrus limonum).
  • Citronnelle ou verveine des Indes ou Lemongrass (Cymbopogon citratus). Puissamment antibactérien et antifongique.
  • Citronnelle de Ceylan (Cymbopogon nardus)
  • Citronnelle de Java (Cymbopogon. winterianus)
  • Coriandre ou Cilantro (Coriandrum sativum)
  • Criste marine (Crithmum maritimum)
  • Cumin (Cuminum cyminum)
  • Curcuma (Curcuma longa)
  • Cyprès commun ou cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens)
  • Epinette noire (Picea mariana)
  • Estragon (Artemisia dracunculus)
  • Eucalyptus commun ou Gommier bleu (Eucalyptus globulus)
  • Faux-poivrier odorant (Schinus molle)
  • Fenouil commun (Foeniculum vulgare)
  • Férule gommeuse ou Galbanum (Ferula gummosa)
  • Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens)
  • Genévrier commun (Juniperus communis)
  • Géranium rosat de Chine (Pelargonium)
  • Géranium rosat d’Égypte (Pelargonium)
  • Géranium rosat de la Réunion ou Bourbon (hybride Pelargonium capitatum x P. radens)
  • ou Clou de girofle (Syzygium aromaticum, Eugenia caryophyllata)
  • Hélichryse italienne (helichrysum italicum ssp italicum).
  • Inule odorante (Inula graveolens)
  • Jasmin officinal (Jasminum officinale)
  • Khella ou Noukha (Ammi visnaga)
  • Laurier-sauce (Laurus nobilis)
  • Lavande aspic (Lavandula latifolia)
  • Lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • Lavandin (hybride L. angustifolia x L. latifolia.)
  • L'Arbre au mastic ou Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus)
  • Leptosperme citronné (Leptospermum citratum)
  • Limettier ou citron vert (Citrus aurantifolia)
  • (Litsea cubeba). Antiparasitaire.
  • Litsée citronnée (Litsea citrata)
  • Livèche ou ache des montagnes (Levisticum officinale)
  • Mandarinier (Citrus reticulata)
  • Mandravasarotra ou Saro (Cinnamosma fragrans)
  • Marjolaine ou Origan des jardins (Origanum majorana)
  • Marjolaine sauvage ou Origan commun (Origanum vulgare)
  • Mélisse (Melissa officinalis)
  • Menthe poivrée (Mentha x piperita = hybride M. aquatica x M. spicata)
  • Monarde fistuleuse (Monarda fistulosa)
  • Myrrhe (Commiphora molmol)
  • Myrte (Myrtus communis)
  • Nard (Nardostachys jatamansi)
  • Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
  • Oignon (Allium cepa). Antibactérien, antifongique.
  • Orange amère ou Fleur d’Oranger ou Bigaradier (Citrus aurantium)
  • Oranger ou Oranger doux (Citrus sinensis)
  • Palmarosa ou Gingergrass (Cymbopogon martinii)
  • Pamplemousse ou Pomelo (Citrus x paradisii = hybride C. maxima x C. sinensis)
  • Pamplemousse vrai (Citrus maxima)
  • Patchouli (Pogostemon cablin)
  • Pin maritime (Pinus pinaster)
  • Pin sylvestre (Pinus sylvestris)
  • Poivre noir (Piper nigrum)
  • Pruche du Canada (Tsuga canadensis)
  • (Ravensara aromatica)
  • Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum).
  • Romarin officinal (Rosmarinus officinalis)
  • Santal du Népal ou (Amyris balsamifera)
  • Sapin commun ou sapin blanc (Abies alba)
  • Sapin de Sibérie (Abies sibirica)
  • Sarriette (Satureja montana)
  • Serpolet ou Thym serpolet ou Thym sauvage (Thymus serpyllum)
  • Tanaisie (Tanacetum annuum)
  • Thé du Labrador ou Ledum groenlandicum (Rhododendron groenlandicum)
  • Thym commun (Thymus vulgaris)
  • Valériane officinale (Valeriana officinalis)
  • Vanille (Vanilla planifolia)
  • Verveine citronnelle ou verveine odorante (Aloysia citrodora)
  • Vétiver (Chrysopogon zizanioides)
  • (Cananga odorata)